INTERVIEW - «Un dimanche avec… Mika»

À l’occasion de la réédition de son album «No Place In Heaven» sortie le 6 novembre 2015, Mika a accepté l’invité de Karine Ferri et a répondu aux questions de l’animatrice.

Sous le feu des projecteurs depuis qu’il endosse la casquette de juré dans l’émission The Voice sur TF1, Mika n’oublie pas pour autant sa carrière de chanteur. L'artiste de 32 ans a même a même profité de l’exposition que lui offre l’émission de TF1 pour rééditer son quatrième album No Place In Heaven. Il a parlé de cette sortie, survenue le 6 novembre 2015, au micro de Karine Ferri.

Mika a avoué ne pas être très friand de ce procédé marketing: «Les rééditions, c’est particulier. On fait une variation avec la couleur de la pochette, on met ensuite deux titres en plus, quatre remix et on appelle ça une réédition. Faire ça ne m’intéresse pas trop». Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’interprète de Grace Kelly n’a pas voulu se moquer de son public. Au programme, des titres inédits et un deuxième CD incluant un live symphonique. «Aujourd’hui les rééditions doivent être quelque chose de spécial. Il y a l’ancien album agrémenté de nouvelles chansons écrites exprès. Ce seront d’ailleurs des singles et non pas des b-sides. En plus de ça, il y a un deuxième album entièrement symphonique que j’ai enregistré avec l’orchestre symphonique de Montréal», a-t-il expliqué. Mika a d’ailleurs raconté les coulisses de cette collaboration: «On transforme les chansons, on a travaillé sur les arrangements pendant un an. C’est très compliqué, c’est surtout une performance, car il y a 128 musiciens. On a répété un jour et demi, on a fait trois concerts et on a pris les meilleures prises».

Karine Ferri a demandé au chanteur quelles étaient ses sources d'inspiration pour composer un titre. Le juré de The Voice a livré à sa confidente du jour une réponse pour le moins surprenante: «Si je suis jaloux d’une situation, j’écris une chanson pour adoucir cette jalousie et pour lui rendre hommage. J'ai des défauts comme nous tous. J’ai des tentations, des envies, mais je prends tout ça pour les mettre dans mes chansons et faire quelque chose de créatif et de positif».

Véritable sensation de l'émission de TF1 depuis son arrivée, il y a maintenant deux saisons, Mika vit un rêve éveillé: «Ce n’est pas un secret que j’ai refusé The Voice. Je devais d’abord régler beaucoup de choses dans ma vie. J'ai ensuite souhaité le faire pour raconter qui je suis, d’où vient ma musique. Si quelqu’un m’avait dit à 15 ans que je me mettrai dans un fauteuil à boire du thé, à côté des meilleurs chanteurs du pays, et à parler de la musique, je n'y aurais pas cru». Et qui dit exposition, dit notoriété... Et surtout la présence des paparazzis! Le chanteur a confié une anecdote amusante: «Je ne cultive pas l’idée du mystère. C’est un jeu très dangereux. En Italie, ils savent où j’habite et ils connaissent là où je vais à la gym. Ce que je fais, je porte exactement les mêmes habits, le même sac et les mêmes accessoires. Comme ça, ils ont la même photo et elle n’ a aucune valeur».
Découvrez la vidéo de l’interview de Mika, au micro de Karine Ferri, dans son intégralité