7 anecdotes que vous ignorez sûrement sur Christophe Maé

A l’occasion de la sortie du nouvel album de Christophe Maé, «L’attrape-rêves», nous avons décidé de revenir sur sept anecdotes le concernant. Regardez !

De passage dans l’émission Un dimanche avec Karine, Christophe Maé s’est longuement confié sur L’attrape-rêves, son nouvel album studio. Et si le chanteur n’est pas avare en confidences, il n’est pas évident de trouver des secrets ou autres anecdotes croustillantes tant son exposition médiatique est grande et son parcours d’artiste connu de tous. Nous en avons quand même trouvé cinq à vous raconter. Morceaux choisis.

Il se destinait à la pâtisserie.

S’il a toujours dit à ses parents qu’il serait musicien «quoi qu’il arrive», Christophe Maé a commencé à travailler dans la boulangerie de son père afin de passer son CAP pâtisserie. A 18 ans, un ami chanteur le débauchera pour partir faire la manche à Saint-Tropez accompagné de sa guitare et Christophe ne passera jamais l’examen.

Des regrets sur sa jeunesse.

Si tout semble sourire aujourd’hui à Christophe Maé, l’interprète d'On s’attachea confié trainer des complexes depuis plusieurs années. Parmi eux,  «celui ne pas avoir fait d’études».

Repéré par Dove Attia dans un piano bar.

Pendant 10 ans, Christophe Maé se produit dans des bars de stations balnéaires et de sport d’hiver. C’est sa rencontre avec Dove Attia dans un piano-bar de Bonifacio qui changera sa vie: «Il chantait dans un anglais épouvantable mais il avait ce dont de pouvoir maitriser et dompter un public. Je lui ai proposé un rôle dans ma prochaine comédie musicale», a confié le producteur. «Si Dove ne vient pas me voir à 5h du matin, je pense que je n’aurais pas fait la carrière que j’ai fait» a renchéri le chanteur au micro de 50 minutes inside.

Il a changé sa manière de travailler pour son nouvel album.

Christophe Maé a décidé de partir sur Paris pendant toute la durée de préparation de son nouvel album, lui qui vit à Aix-en-Provence. «J'ai écrit mes précédents albums depuis chez moi. J’étais avec ma famille physiquement, mais pas là mentalement. J’ai préféré me couper de ça pour ne pas culpabiliser», a-t-il confié au micro de Karine Ferri avant d’ajouter: «Mais quand je rentrais le weekend, je ne touchais pas la guitare».

L’attrape-rêves : un titre inspiré de… son fils

C’est son fils Jules qui lui a soufflé le titre de son nouvel album L’attrape-rêves lorsque le petit garçon lui a rapporté de l’école un dessin de cet objet de la culture indienne: «Il s’en vante déjà à la maison auprès de ses potes», a expliqué le chanteur.

Il a réalisé un rêve.

Christophe Maé a confié avoir réalisé un rêve en se produisant sur scène avec Ben Harper.  «C’est un artiste que j’ai toujours adoré et on peut les compter les doigts d’une seule main. J’avais envie de le rencontrer et partager quelque chose avec lui. Et voilà, cela vient de se passer», a-t-il déclaré.

Touché par Kendji Girac.

Parmi la jeune génération d’artistes, Christophe Maé avoue avoir été touché par Kendji Girac, grand vainqueur de la troisième saison de The Voice. «Il a le sourire, il chante super bien, il maitrise sa guitare. Son histoire est juste magnifique. Il me fait aussi penser à moi il y a 10 ans».

Commentaires