Christophe Maé en interview au micro de Karine Ferri

A l’occasion de la sortie de son nouvel album «L’attrape-rêves», Christophe Maé a accepté de répondre questions de Karine Ferri ce dimanche 15 mai, entre 18h et 19h, sur RFM.

Trois ans après Je veux du bonheur, Christophe Maé revient avec L’attrape-rêves, un quatrième album qu’il qualifie de «plus intime et introspectif». A cette occasion, le chanteur a accepté de répondre aux questions de Karine Ferri ce dimanche 15 mai, entre 18h et 19h, sur RFM.

Si ce nouvel album a mûri pendant un an dans la tête de l’artiste, voilà maintenant trois ans que le public l’attend: «C’est un cycle qui me va plutôt bien. Après chaque album, j’ai eu la chance de partir sur les routes pour 150 dates, c’est intense. Du coup, il me reste un an et demi pour penser l’album», a-t-il confié pour débuter cet entretien.

Christophe Maé s’est étendu sur sa manière de travailler: «Pour cet album, j’ai changé ma manière de travailler. Je me suis isolé et ça m’a été bénéfique. Pour les albums précédents, je travaillais de chez moi et ce n’était pas évident. Physiquement j’étais avec ma famille, mais pas mentalement. J’ai préféré me couper de ça. Du coup, je venais 4 jours à Paris et quand rentrais le weekend je ne faisais pas de musique».

Et quand on parle du titre de son album, L’attrape-rêves, Christophe Maé a confié qu’il lui venait de son fils ainé Jules: «C’est lui, et il s’en vante déjà. Il a dû en dessiner un pour l’école et il a voulu que je lui achète un. J’ai été hyper séduit. Puis c’est un peu l’histoire de ma vie, je disais à mes parents: "Je suis musicien, je resterai musicien". J’avais se rêve et il s’est réalisé».

Le chanteur s'est même épanché sur son histoire personnelle: «Je chantais du Bob Marley, je me retrouve dans la comédie musicale Le Roi Soleil ce qui est à 180° de ce que j’aimais. Mais à un moment donné, Dove Attia me pose la main sur l’épaule et me dit "Ca fait 4 ans que je viens ici et que je te vois chanter, j’ai peut-être un rôle pour toi". Je saisi cette opportunité parce que je suis à l’aube de la trentaine», confie-t-il avant d'ajouter: «A la sortie de cette comédie musicale, je sors un premier album et je rencontre mon public».

Découvrez l'intégralité de l'interview de Christophe Maé au micro de Karine Ferri.