NEA se confie sur son parcours et le succès de «Some Say» au micro de RFM.fr

Découvrez le parcours de la talentueuse NEA sans plus attendre !

Née en Afrique du Sud et élevée à Alingsås en Suède, Linnea Södahl a déjà gagné dans l’ombre, sa place dans l'histoire de la pop.  C’est notamment grâce à son travail sur les titres Lush LifeDon't Worry Bout Me et TG4M de Zara Larsson qu’elle se révèle véritablement – Plus d’un milliard de streams pour ces trois titres seulement.

Son talent brut s'est transformé au cours d'innombrables sessions en studio, en une profession qui a donné naissance à la musique qui la définit aujourd’hui. D’abord figure anonyme, Nea entre dans la lumière avec Some Say: «Je veux faire découvrir les chansons qui ne correspondent à aucun autre artiste, celles qui me sont les plus personnelles».  Certains disent que la pop est le son d'une génération qui a grandi en brisant les règle, et Some Say indique précisément où se situe la musique pop à la fin de notre décennie.

Mais surtout, Some Say est une chanson de désir qui aspire au grand amour inconditionnel, même s'il ne viendra peut-être jamais. Utilisant habilement le sample du titre Blue (Da Ba Dee) du groupe Europop Italien Eiffel 65, le titre de la Suédoise est à l'origine née d'une expérience personnelle d’un des co-auteurs de la chanson, tombé amoureux d'un homme hétéro qui était déjà en couple. Les chansons qu’elle dévoile maintenant au monde sont une nouvelle preuve du mouvement perpétuel de la musique pop.
Découvrez l'interview de NEA sans plus attendre !

Commentaires