Les exportations musicales françaises toujours menées par l'électro

Le jeune DJ français Kungs est l'artiste français qui s'est exporté le mieux l'an passé grâce à son album «Layers».

La musique française s'exporte ! Avec Major Lazer, DJ Kungs et Justice, l'électro made in France a de nouveau été en 2017 la locomotive des exportations musicales hexagonales, contribuant à une forte hausse du nombre de certifications (or, platine, diamant...) à l'étranger, a indiqué mercredi le Bureau Export - l'organisme chargé de soutenir les productions françaises à l'étranger.

L'an passé, 66 certifications d'albums et de singles ont été recensées, soit une progression de 74% par rapport à 2016 (38), selon les chiffres du Bureau Export. Peace is the Mission, sorti en 2015 chez Because Music, par le groupe américain Major Lazer est l'album produit en France qui s'est le plus vendu dans le monde en 2017. L'opus, certifié double diamant, s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires (1.151.247).

Layers (Universal Music France), deuxième album le plus vendu à l'étranger (683.023 exemplaires, certifié diamant), fait du DJ Kungs l'artiste français qui s'est exporté le mieux l'an passé. Il est suivi par Cross (Because Music) du duo Justice (620.678 exemplaires, certifié diamant).

Ce podium démontre l'excellente santé de l'électro made in France et de son aura hors des frontières.La pratique sans cesse grandissante du streaming explique ces performances et plus globalement le record de 55 certifications singles à l'export, qui atteignent le chiffre de 7,8 milliards de streams (contre 2,8 milliards en 2016).

This Girl de Kungs est le single produit en France qui s'est le plus vendu. Certifié 35 fois disque de diamant, ce titre a cumulé plus de 1,2 milliard de streams (1.250.031.811).

Commentaires