Jack Black: «Chair de Poule, c’est Ghostbusters en mieux»

 L’acteur américain était l’invité de Justine et Vincent, le mardi 9 février, dans le 17/20 sur RFM.

Jack Black était dans le 17/20! Justine Fraioli et Vincent Richard ont reçu l’acteur américain dans leur émission quotidienne le mardi 9 février pour parler de son nouveau-long métrage, le film Chair de Poule.

Celui qui a connu la gloire dans Rock Academy, ou encore L’Amour extra-large, s’est expliqué en longueur sur son rôle: «J’adore le personnage de R.L Stine car je n’avais jamais joué ce type de personnage. Il est très sombre et mystérieux, même un peu sinistre», a-t-il expliqué avant d’ajouter: «Je peux m’identifier à lui, c’est quelque chose que je n’ai jamais fait. C’est un ermite, il se retire de la société. J’étais excité, j’ai pensé pouvoir faire du bon boulot». 

Interrogé par Justine sur l’histoire du film, Jack Black a raconté au mieux l’intrigue tout en s’efforçant de ne pas spoiler les futurs spectateurs: «C’est l’histoire d’un grand écrivain d’histoires d’horreur pour enfants. Un jour, tous les monstres de ses livres s’échappent car il a une machine à écrire magique. Lui et les enfants du quartier doivent les capturer pour les renvoyer dans les livres. C’est un peu comme le film Ghostbusters, mais en mieux».

Et quand on lui demande son monstre préféré, l’acteur américain a une réponse toute trouvée: «Je suis vieux jeu vous savez, je ne suis né dans les années 60.  Vous ne le savez peut-être pas mais je suis un vieil homme. Je me souviens des jours glorieux de Frankenstein et Dracula».

Dans son élan, Jack Black a partagé à son interlocutrice sa première frayeur: «Mes parents m’ont laissé voir des images plutôt effrayantes. J’avais 10 ans quand Alien est sorti et je me suis dit que je pouvais le voir. Et c’était terrifiant, je n’étais pas du tout prêt», a-t-il raconté avant de préciser: «Chair de Poule ne fait pas peur, c’est pour toute la famille».

Découvrez l'interview de Jack Black par Justine Fraioli.

Commentaires