5 anecdotes que vous ignorez sûrement sur Etienne Daho

À l’occasion du week-end spécial Etienne Daho, les titres de l’artiste seront diffusés sur l’antenne les samedi 10 et dimanche 11 février. Pour l’occasion, RFM revient sur les 5 anecdotes qui ont marqué la vie de l’artiste. Les connaissez-vous toutes?

1. Une blessure d’enfance

L’icône des années 80 est né à Oran, en Algérie le 14 janvier 1956. Etienne Daho porte le même nom que son père, paradoxalement il ne le connaîtra jamais. Ce militaire abandonnera sa famille en pleine guerre d’Algérie alors que le petit Etienne n’avait que 4 ans. Cet événement, évoqué dans ses chansons, a marqué la vie de l’artiste. Ce père aujourd’hui décédé avait pourtant fait une apparition dans la vie d’Etienne Daho à la sortie d’un concert, mais il avait alors refusé de le rencontrer et s’en explique dans une interview. «Je me sentais coupable pour le soir où mon père s’est présenté à l’Olympia. Comme si j’avais voulu lui faire payer son abandon en l’abandonnant à son tour». Mais c’est à croire que l’histoire se répète, Etienne Daho est lui-même père d’un enfant qu’il ne connaît pas «Je vous ai dit que je ressemblais un peu à mon père… On réalise parfois qu’on reproduit les mêmes erreurs que ces parents… Je suis le père d’un garçon. Il est né quand j’avais 17 ans, à Rennes».

2. Il contribue à la lutte contre le virus du sida

En 1992, Etienne Daho, mobilise plusieurs artistes dans la lutte contre le Sida, il en émergera un album : l’Urgence. A l’époque, les ventes de celui-ci ont rapporté près de 12 million de francs remis en mains propres par Etienne Daho à Luc Montagnier de l’Institut Pasteur.

3. Dix ans de carrière pour entrer dans le top 10 Français

Ce n’est que le 20 novembre 1993 que l’artiste entre dans le top 10 des chansons françaises, soit plus de 10 ans après le début de sa carrière. Performance réalisable grâce à une reprise d’Edith Piaff: Mon manège à moi. Le morceau entre en 4eme place dans le classement et y restera 21 semaines. Il lui faudra attendre 2001, pour revenir dans le top avec son tube comme un boomerang, écrit par Serge Gainsbourg.

4. Il est chevalier de l’ordre du mérite et Officier des arts et lettres

L’année 2001 est celle de la reconnaissance pour Etienne Daho. Alors que son titre reste 34 semaines dans le top français, l’artiste est également décoré chevalier de l’ordre national du mérite. Instituée par le général De Gaulle, cette distinction récompense les militaires ou civils ayant rendu service à la France. Cinq ans plus tard, Etienne Daho reçoit une nouvelle médaille, celle d’officier des Arts et des Lettres. Celle-ci est décernée par le ministère de la Culture et récompense les personnes qui se sont distinguées par leurs créations artistiques ou littéraires contribuant au rayonnement de la France dans le monde.

5. Il a frôlé la mort

En 2013, souffrant de petites douleurs au niveau de l’appendice, le chanteur avait choisi de la faire retirer pour ne pas en être gêné lors de la sortie et la promotion de de son album L’invitation. Cette opération, pourtant banale, finira par lui valoir 5h sur le billard. La cause ? Une péritonite compliquée qui lui infligera 3 semaines en soins intensifs. La souffrance et la peur du chanteur l’on amené à penser qu’il n’était «pas loin de passer de l’autre côté».