Renaud: «On n‘a jamais vu Jean-Jacques Goldman dénoncer une injustice»

Le chanteur au bandana rouge a confié à L’Express son regret de ne pas observer davantage d’engagement chez les artistes.

Renaud en a gros sur le cœur.Interrogé par l’hebdomadaire L’Express, avant la sortie de son nouvel album le 8 avril prochain, le chanteur au bandana rouge se désole ne pas observer davantage d’engagement chez les artistes. Et notamment chez ceux qui pourraient avoir un véritable impact dans l'opinion, à l’instar de Jean-Jacques Goldman.

«Jamais on n'a vu Jean-Jacques Goldman, qui a un tel pouvoir, un tel talent, dénoncer une injustice. Les Restos du cœur, c'est bien, ça rapporte beaucoup d'argent à la télé et à l'association, mais j'ignorais que l'injustice et la misère étaient la serpillière de la charité», explique-t-il  au magazine créé par Jean-Jacques Servan-Schreiber et Françoise Giroud.
Absent des concerts des Enfoirés depuis 2004, il renchérit: «C est pour cette raison que je ne participe plus à l'émission, qui, en plus, s'est ouverte aux sportifs, aux célébrités en tout genre, à Jean d'Ormesson».

Engagé, Renaud a repris la plume dans le journal satirique Charlie Hebdo, un journal dans lequel il avait déjà publié quelques dizaines de chroniques entre 1992 et 1996.